Le projet

Contexte: les acteurs du stationnement innovent

Les villes reconnaissent de plus en plus le rôle du stationnement en tant qu’outil de développement durable, puisque les effets néfastes de ces grandes surfaces sont bien connus. En plus d’augmenter considérablement les effets d’îlots de chaleur, le stationnement mal conçu entraîne des problèmes de gestion des eaux pluviales et incite à la dépendance à l’auto-solo.

La ville de Montréal a inscrit à son schéma d’aménagement la Norme BNQ (3019-190 Lutte aux ilots de chaleur urbains – Aménagement des aires de stationnement), en plus d’adopter sa politique du Stationnement, en juin 2016.

Les gestionnaires et les propriétaires montréalais sont eux aussi prêts à poser des gestes concrets pour offrir un environnement attrayant à leurs employés et à leurs clientèles. Des solutions innovantes, économiques et efficaces sont à leur portée et leur permettraient des économies et une meilleurs gestion. Avec l’Attestation Stationnement écoresponsable, le Conseil régional de l’environnement de Montréal propose de guider leurs actions en offrant un suivi personnalisé et une grande visibilité.

Enjeux: il faut changer la manière d’aménager et de gérer le stationnement

Dans l’agglomération montréalaise, 44 % des GES du domaine du transport routier proviennent de l’automobile. Or, il est établi que l’offre gratuite de stationnements est un facteur décisif dans le choix de l’utilisation de la voiture. Ainsi, une meilleure gestion du stationnement peut contribuer à réduire les émissions de GES provenant de ce dernier en favorisant un transfert modal de l’auto solo vers une mobilité plus durable basée sur le cocktail transport : transport collectif, transport actif (marche, vélo) et de meilleurs usages de la voiture (taxi, autopartage, covoiturage). L’intégration d’accès piétonniers sécuritaires et conviviaux, l’offre de bornes de recharge électrique, l’affichage de l’offre en transport collectif ainsi que la présence de stationnements réservés au covoiturage sont les différentes mesures permettant une gestion plus durable du stationnement.

Les grandes surfaces asphaltées de stationnements représentent aussi une importante source d’îlot de chaleur urbain (ICU), malgré un fort potentiel de verdissement et d’implantation de revêtements à fort indice de réflectance solaire (IRS). De plus ces surfaces imperméables nuisent à l’écoulement des eaux de pluie lors de fortes averses, phénomène qui tend à s’intensifier avec les changements climatiques. L’implantation de bassin filtrant, la plantation d’arbres et l’utilisation de revêtements perméables sont des pratiques d’aménagements  durables des stationnements.

À qui s’adresse l’attestation?

L’attestation s’adresse avant tout aux propriétaires et gestionnaires de stationnements. Ceux qui possèdent ou opèrent des terrains privés et qui veulent innover en plus de privilégier le développement durable.

Plus largement, les outils et le savoir-faire déployés permettront de bonifier l’expertise conseil offerte par les firmes privées, les urbanistes, les architectes de paysage, les ingénieurs, etc.

Le site s’adresse aussi aux décideurs municipaux, qui pourront intégrer l’attestation à leur réglementation ou en reprendre des éléments dans la révision de leurs règlements d’urbanisme et de leurs plans de déplacement.

Les avantages de l’attestation

Un suivi personnalisé:

  • Rencontres pour identifier des solutions d’aménagement réalistes, économiques et efficaces.
  • Informations sur les coûts des aménagements.
  • Mise en contact avec des experts.
  • Accès à différents outils pour la mise en œuvre des meilleures pratiques.

Une grande visibilité pour votre entreprise:

  • Promotion dans nos réseaux des entreprises engagées.
  • Localisation et identification des stationnements certifiés écoresponsables sur le site web destiné au grand public.
  • Événements de reconnaissance et de remise des attestations.

Des résultats bénéfiques à long terme pour l’entreprise:

  • Meilleurs modes de gestion du stationnement, optimisation de l’espace.
  • Responsabilité environnementale par la réduction des impacts climatiques et la protection de l’environnement.
  • Image positive et attractivité pour les employés et les clients.
  • Opportunité d’obtenir des reconnaissances supplémentaires en développement durable.

Par qui ?

Le projet est porté par le Conseil régional de l’environnement de Montréal, avec l’appui du Fonds d’action québécois pour le développement durable.
Pour en connaître davantage sur l’expertise du CRE-Montréal.