PROCESSUS

Se faire accompagner dans un projet :

En téléchargeant et remplissant le formulaire ci-dessous, vous pouvez calculer le score d’écoresponsabilité de votre stationnement ou projet de stationnement. Pour un accompagnement personnalisé, il est possible :

  • de nous envoyer le formulaire, ainsi que vos questions et tous documents pertinents, à l’adresse suivante : rcoste@cremtl.qc.ca
  • de nous téléphoner au 514-842-2890 poste 226
  • ou d’organiser une rencontre d’échanges.

TESTEZ VOTRE STATIONNEMENT
Téléchargez ce formulaire d’évaluation, complétez-le et découvrez le score d’écoresponsabilité de votre stationnement en quelques clics!

 

S’engager :

Que votre projet de Stationnement écoresponsable soit en cours de conception, ou que vous ayez l’intention d’en réaliser un, nous pouvons mettre de l’avant votre engagement dans la démarche. Il suffit de nous retourner le formulaire ci-dessous, complété et signé, à rcoste@cremtl.qc.ca.

ENGAGEZ-VOUS DANS LA DÉMARCHE
Téléchargez ce formulaire d’engagement, complétez-le et engagez-vous dans la démarche de Stationnement écoresponsable. Une belle façon de montrer votre intérêt et votre motivation!

 

Déposer une candidature :

Si le score obtenu dans le formulaire d’évaluation permet d’atteindre l’un des niveaux d’attestation, envoyez le formulaire ainsi que les documents nécessaires à l’étude de la candidature à rcoste@cremtl.qc.ca. Le CRE-Montréal et le comité d’experts analyseront le dossier et une rétroaction vous sera envoyée. Les Attestations sont remises aux propriétaires lors d’un Déjeuner de reconnaissance en fin d’année.

 

Prochaines rondes d’Attestation :

Ronde 2019 Ronde 2020
Date limite de dépôt d’un dossier de candidature 4 octobre 2019 2 octobre 2020
Évaluation des candidatures par le comité d’experts novembre 2019 novembre 2020
Événements de reconnaissance décembre 2019 décembre 2020

CRITÈRES D’ÉCORESPONSABILITÉ

Le degré d’écoresponsabilité d’une aire de stationnement est calculé selon une grille de critères représentants 100 points au total, et répartis selon 4 grands volets : le verdissement et la gestion de l’eau pluviale (60 points), la mobilité durable (20 points), les mesures additionnelles (5 points) et la gestion durable (15 points).
Pour obtenir l’Attestation, le score de l’aire de stationnement doit atteindre un minimum de 50 points sur 100, soit la moitié des points totaux de la grille d’évaluation.

 

VOLET 1 : VERDISSEMENT ET GESTION DE L’EAU PLUVIALE

ARBRES ET CANOPÉE

Surface de la canopée projetée des arbres à maturité par rapport à la surface du stationnement (minimum 20% de couverture)

Dimension des fosses de plantation accueillant les arbres et la végétation (minimum 1m de largeur)

Nombre d’essences d’arbres différentes dans le stationnement (minimum 2 essences)

27

ESPACES VERTS

Surface d’espaces verts en îlots dans le stationnement (minimum 5% d’espaces verts)

Surface d’espaces verts paysagée (vivaces, trèfle, arbustes, conifères…) et présence de végétaux favorisant la biodiversité

8

PRATIQUES DE GESTION OPTIMALE DE L’EAU PLUVIALE

Aménagements de gestion de l’eau en surface

Réduction du débit de rejet à l’égout

Réduction du volume de rejet par infiltration ou évaporation d’une partie de l’eau de ruissellement

Diminution de la charge polluante de l’eau

10

REVÊTEMENTS DE SOL

Revêtement de couleur claire (dont l’indice de réflectance solaire « IRS » est supérieur à 29)

10

DIMENSIONS DU STATIONNEMENT

Dimensions des cases selon les normes minimales établies par la réglementation municipale

Dimension des allées de circulation selon les normes minimales établies par la réglementation municipale

Présence de cases pour les petits véhicules

5

 

VOLET 2 : MOBILITÉ DURABLE

AMÉNAGEMENTS POUR LES PIÉTONS

Qualité des liens entre le stationnement et les bâtiments desservis

Qualité des liens entre le stationnement et son environnement

Mesures d’apaisement de la circulation

6

AMÉNAGEMENTS POUR LES CYCLISTES

Présence et qualité des supports et locaux à vélos

Localisation des supports à vélos

Commodités pour les cyclistes (kits, vestiaires…)

6

CASES PRÉFÉRENTIELLES

Présence de bornes de recharge et cases réservées pour les véhicules électriques

Présence de cases réservées à l’autopartage

Présence de cases réservées au covoiturage

Pourcentage de cases préférentielles par rapport à l’offre totale en case du stationnement

8

 

VOLET 3 : MESURES ADDITIONNELLES

CONVIVIALITÉ

Présence de panneaux de sensibilisation, d’espaces publics avec mobilier urbain, de nichoirs ou hôtel à insectes…

3

CONSTRUCTION

Utilisation de matériaux écologiques recyclés, recyclables, réemploi de l’eau de pluie, ou production d’énergie…

2

 

VOLET 4 : GESTION DURABLE 

GESTION DES DÉPLACEMENTS

Réalisation d’un Plan de gestion des déplacements (PGD) par l’un des Centres de gestion des déplacements (CGD) de l’Île de Montréal (MOBA ou Voyagez Futé).

S’applique uniquement aux grands générateurs de déplacements possédant 100 cases et plus.

5

TRANSPORT COLLECTIF

Affichage des horaires des lignes de transport à proximité, plans ou panneaux d’indication des points d’accès les plus proches…

2

TARIFICATION

Tarification du stationnement.
Système de parking « cash out ».

Incitatifs financiers aux alternatives durables (OPUS, BIXI, Communauto, indemnité kilométrique, aide à l’achat d’un vélo…).

6

OPTIMISATION

Partage/mutualisation du stationnement.

Conception du stationnement selon le ratio minimum en cases de stationnement établi par la réglementation municipale.

2

POURQUOI ?

Depuis plus de 15 ans, le CRE-Mtl s’intéresse au stationnement comme outil de gestion de mobilité et d’aménagement durables. À travers différents guides et projets de saines pratiques de gestion et d’aménagement du stationnement, l’organisme a acquis une grande connaissance de ce thème, ainsi qu’une reconnaissance de la part des autorités publiques.

Ceux qui s’intéressent à l’attestation stationnement écoresponsable pourront s’outiller sur les meilleures pratiques et profiter d’une grande expertise en matière de gestion et d’aménagements durables du stationnement.

En plus de mettre sa propre expertise à profit, le CRE-Montréal s’est allié à des experts aux compétences variées afin d’établir la grille de performance sur laquelle est basée l’attestation. Ce même comité sera responsable d’évaluer les candidatures, et ce, dès l’été 2017. Ainsi, appuyer par des experts d’horizon varié, le CRE-Montréal est tout désigner pour attester votre stationnement écoresponsable.

Pour obtenir un suivi personnalisé et une grande visibilité

L’attestation de stationnement écoresponsable est l’occasion rêvée de mettre à exécution, ou de pousser plus loin, votre volonté d’offrir des environnements sains à votre clientèle, vos employés ou vos résidents, tout en offrant plusieurs avantages économiques à votre entreprise ou organisation. Grâce à un suivi personnalisé, nous vous offrirons des solutions d’aménagement réalistes, économiques et efficaces, ainsi que l’accès à une foule d’information en matière de gestion durable de stationnement. De plus, une grande visibilité  vous sera offerte, par une large promotion dans nos réseaux des entreprises et organismes engagées, ainsi que par différents événements de reconnaissance.

Pour jouir des bénéfices qu’offrent la gestion et l’aménagement durables du stationnement

Une meilleure gestion du stationnement ainsi que l’aménagement de mesures durables représentent  plusieurs gains économiques, sociaux et environnementaux. Avec un suivi personnalisé et une grande visibilité, l’attestation permet à votre entreprise d’accéder plus facilement à ces bénéfices.

D’un point de vue économique

La gestion et l’aménagement durable du stationnement permettent aux gestionnaires et promoteurs de:

  • Réduire les coûts de climatisation et d’énergie;
  • Gérer plus efficacement les espaces de stationnement et diminuer le coût de gestion;
  • Fidéliser la clientèle, augmenter le temps de visite et l’argent dépensé sur place;
  • Améliorer l’image corporative;
  • Positionner l’entreprise ou l’organisme comme un leader dans sa communauté;
  • Être proactif afin d’être au-devant des réglementations à venir (revêtement et ainsi d’éviter des coûts non prévus.

D’un point de vue social

Entreprendre un virage vert dans la gestion et l’aménagement de son stationnement permet aux entreprises et aux organisations de :

  • Assurer leur responsabilité sociétale;
  • Renforcer les relations communautaires;
  • Mobiliser les occupants des bâtiments autour d’un projet inspirant;
  • Augmenter la sécurité des usagers du stationnement en contribuant à mieux structurer la circulation automobile et piétonne;
  • Offrir des effets positifs sur la santé de la population, notamment grâce au verdissement qui améliore la qualité de l’air, mais aussi la santé mentale en atténuant le stress.

D’un point de vue environnemental

Le verdissement et les aménagements de gestion de l’eau pluviale permettent de :

  • Améliorer la qualité de l’air;
  • Réduire la température ambiante;
  • Augmenter la biodiversité et de consolider ou de créer de corridors verts;
  • Favoriser l’infiltration de l’eau, diminuant les volumes acheminés dans le réseau d’égout unitaire et prévenant les débordements lors de fortes pluies ou de fontes de neige accélérée.

Les efforts en matière de mobilité durable contribuent à: :

  • Encourager les options de mobilité alternatives (transports actifs et en commun; véhicules électriques, hybrides ou à faibles émissions; autopartage; covoiturage);
  • Participer aux efforts pour diminuer les émissions de GES provenant du transport.

L’EXPERTISE DU CRE-MONTRÉAL EN MATIÈRE DE STATIONNEMENT

Le projet d’attestation Stationnement écopresponsable est porté par le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal), avec l’appui du Fonds d’action québécois pour le développement durable.

Le CRE-Montréal souhaite améliorer les connaissances sur les politiques, les pratiques et l’offre de stationnement dans la région métropolitaine de Montréal afin de l’utiliser comme un outil pour favoriser le transport et l’aménagement durables.

Le CRE-Montréal s’intéresse à la question du stationnement depuis une dizaine d’années, car il le considère comme une composante essentielle du transport et un outil extrêmement efficace pour favoriser un transfert modal de l’auto solo vers une mobilité plus durable basée sur le cocktail transport : transport collectif, transport actif (marche, vélo) et de meilleurs usages de la voiture (taxi, autopartage, covoiturage).

Plusieurs stratégies et axes d’intervention sont menés par le CRE-Montréal dans le cadre de sa campagne sur le stationnement :

Politique de stationnement de Montréal :

L’enjeu prioritaire de stationnement est, selon le CRE-Montréal, d’endiguer la dépendance à l’automobile, de trouver des solutions là où certains ne voient que des problèmes.

Le mémoire du CRE-Montréal commence par un cadrage sur la problématique, à savoir de quels problèmes de stationnement est-il question? La seconde section met de l’avant les efforts du CRE-Montréal pour que le stationnement soit mieux pensé mieux planifié et mieux géré. Dans une troisième section, la recommandation générale du CRE-Montréal est de mettre à jour la planification montréalaise en faveur de la mobilité durable tout en matérialisant les objectifs de croissance des alternatives à l’auto-solo. Enfin, les recommandations du CRE-Montréal concernant le projet de politique sont énoncées à la fin de ce document. »

Le CRE-Montréal a par ailleurs collaboré aux deux mémoires suivants:

Événements : 

Articles et entrevues :

Le stationnement, un outil incontournable de gestion de la mobilité et de l’aménagement durables

Réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) 

Selon le dernier inventaire des émissions de gaz à effet de serre de la collectivité montréalaise (Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques), le transport est responsable de 43,5 % des émissions de GES.

Le CRE-Montréal a travaillé en collaboration avec quatre arrondissements montréalais (Rosemont-La-Petite-Patrie, Le Plateau-Mont-Royal, Mercier-Hochelaga-Maisonneuve-Maisonneuve et Le Sud-Ouest) pour mettre en place des projets pilotes.
Lutte aux îlots de chaleur urbains et verdissement des stationnements

Les aires de stationnement ont des impacts significatifs sur les îlots de chaleur urbains. Le bureau de normalisation du Québec (BNQ) et l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) ont donné, en 2013, au CRE-Montréal le mandat de promouvoir la norme « Lutte aux ilots de chaleur urbains – Aménagement des aires de stationnement – Guide à l’attention des concepteurs »,  afin de prendre part à la lutte contre les îlots de chaleur urbains sur le territoire montréalais.

La construction d’aires de stationnements extérieurs implique une imperméabilisation des sols et la pose de matériaux de surface avec un faible IRS qui participent à la formation d’îlots de chaleur urbains. Le verdissement est donc un élément essentiel à intégrer pour limiter les impacts environnementaux sur les stationnements existants ou amenés à être construits.

  • 2013: Révision du cadre règlementaire incitant à l’utilisation de revêtement de surface avec un fort indice de réflectance solaire (IRS) et au verdissement des stationnements extérieurs dans l’arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension.
  • 2011: Lancement d’une vitrine de démonstration pour un projet de verdissement Rafraîchir Place Normandie.
  • 2010 : Publication par le CRE-Montréal d’un Guide sur le verdissement pour les propriétaires institutionnels, commerciaux et industriels.
  • 2008 : Lancement  de la campagne Révélez votre nature : encourager le verdissement par la plantation d’arbres et l’intégration de végétaux dans les stationnements des secteurs industriels et aux abords de centres commerciaux.

Amélioration de l’autopartage sur rue

Une des stratégies pour réduire l’espace nécessaire pour garer les automobiles est de favoriser le développement de l’autopartage. En effet, une voiture utilisée en autopartage répond en moyenne au besoin de 10 familles, ce qui réduit d’autant le besoin en stationnement.

  • 2013 : Annonce : amélioration de l’offre de stationnements réservés à l’auto partage et disponibilité d’une vignette à moindre coût pour les utilisateurs dans l’arrondissement Rosemont-La-Petite-Patrie.
  • 2013 : Lancement du projet pilote Auto-mobile à partir du 16 juin 2013 avec autorisation pour les utilisateurs de se garer sur un SRRR sans posséder de vignette dans l’Arrondissement du Plateau-Mont-Royal.
  • 2013 : Rédaction du rapport de Tecsult (2006) sur les impacts positifs de l’auto partage.

Tarification des cases de stationnement sur rue

L’application de vignettes de stationnement sur rue réservées aux résidents (SRRR) est un moyen efficace pour répondre aux besoins des résidents mais elle empêche l’utilisation des espaces disponibles en journée. L’imposition d’une nouvelle forme de tarification en journée sur les rues résidentielles offre la possibilité de dynamiser davantage les rues à proximité des zones commerciales.

  • 2010 : Mise en place d’un projet pilote de Parcojour dans deux secteurs du Plateau-Mont-Royal dans le cadre du lancement du Plan d’action 2010 en matière de stationnement et de la campagne du CRE-Montréal.

Interdiction de se stationner à moins de 5 mètres d’une intersection

La sécurité aux intersections est un point essentiel à prendre en compte ce qui nécessite le respect du Code de la sécurité routière du Québec qui interdit de se stationner ou de mettre des espaces de stationnements à moins de 5 mètres d’une intersection et ce pour donner de la visibilité aux automobilistes, aux vélos et aux piétons.

Portrait et diagnostic du stationnement

  • 2014 : Annonce d’un portrait-diagnostic du stationnement pour l’agglomération de Montréal : dans un communiqué, le CRE-Montréal félicite la décision et offre son entière collaboration ;
  • 2014 : Rencontre préparatoire avec la Ville de Montréal pour le démarrage du portrait diagnostic sur le stationnement en collaboration avec le CRE-Montréal.

Politique sur le stationnement

Pour intervenir d’une manière cohérente sur la question du stationnement, les villes et les arrondissements devraient se doter d’une Politique sur le stationnement commune. Ces mesures doivent intégrer plusieurs mesures qui préconisent une réduction des espaces alloués aux stationnements, l’utilisation de matériaux de surfaces perméables avec un fort IRS, une gestion des eaux de pluie sur le site et du verdissement.

Taxe sur le stationnement dans la région métropolitaine de Montréal

Selon la Victoria Transport Policy Institut, le coût d’un stationnement au Canada peut varier entre 500 $ et 3 000 $ annuellement en fonction de son emplacement. Avec une proportion très importante de stationnements gratuits à Montréal, l’automobile est le mode le plus largement subventionné, ce qui stimule son utilisation et ne permet pas une mise en concurrence entre l’ensemble des modes de déplacement. La mise en place d’une taxe sur le stationnement est un outil efficace pour optimiser la tarification et dégager des fonds afin de financer les transports collectifs.

FICHES DE CONCEPTION ET D’AMÉNAGEMENT DU STATIONNEMENT

Les différentes fiches d’information vous donnent un aperçu de la multitude d’aménagements et de méthodes de gestion possibles pour votre stationnement.

Vous pouvez également retrouver plus d’informations sur le vélo dans les organismes et collectivités via le mouvement Vélo Sympathique de Vélo Québec.

LES AVANTAGES

L’attestation stationnement écoresponsable offre :

Un suivi personnalisé:

  • Rencontres pour identifier des solutions d’aménagement réalistes, économiques et efficaces
  • Informations sur les coûts des aménagements
  • Mise en contact avec des experts
  • Accès à différents outils pour la mise en œuvre des meilleures pratiques

Une grande visibilité pour votre entreprise

  • Promotion dans nos réseaux des entreprises engagées
  • Localisation et identification des stationnements certifiés écoresponsables sur le site web destiné au grand public
  • Événements de reconnaissance et de remise des attestations.

Des résultats bénéfiques à long terme pour l’entreprise

  • Meilleurs modes de gestion du stationnement, optimisation de l’espace
  • Responsabilité environnementale par la réduction des impacts climatiques et la protection de l’environnement
  • Image positive et attractivité pour les employés et des clients
  • Opportunité d’obtenir des reconnaissances supplémentaires en développement durable

ENJEUX

Dans l’agglomération montréalaise, 44 % des GES du domaine du transport routier proviennent de l’automobile. Or, il est établi que l’offre gratuite de stationnement est un facteur décisif dans le choix de l’utilisation de la voiture. Ainsi, une meilleure gestion du stationnement peut contribuer à réduire les émissions de GES provenant de celles-ci en favorisant un transfert modal de l’auto solo vers une mobilité plus durable basée sur le cocktail transport : transport collectif, transport actif (marche, vélo) et de meilleurs usages de la voiture (taxi, autopartage, covoiturage). L’intégration d’accès piétonniers sécuritaires et conviviaux, l’offre de bornes de recharge électrique, l’affichage de l’offre en transport collectif ainsi que la présence de stationnement réservé au covoiturage sont différentes mesures permettant une gestion plus durable du stationnement.

Les grandes surfaces de stationnement asphaltées représentent aussi une importante source d’îlot de chaleur urbain (ICU), malgré un fort potentiel de verdissement et d’implantation de revêtements à fort indice de réflectance solaire (IRS). De plus ces surfaces imperméables nuisent à l’écoulement des eaux de pluie lors des fortes averses, phénomène qui tend à s’intensifier avec les changements climatiques. L’implantation de bassin filtrant, la plantation d’arbre et l’utilisation de revêtements perméables sont des pratiques d’aménagements  durables des stationnements.

CONTEXTE

Les villes reconnaissent de plus en plus le rôle du stationnement en tant qu’outil de développement durable, puisque les effets néfastes de ces grandes surfaces sont bien connus. En plus d’augmenter considérablement les effets d’îlots de chaleurs, le stationnement mal conçu entraîne des problèmes de gestion des eaux pluviales et incite à la dépendance à l’auto-solo.

La ville de Montréal a inscrit à son schéma d’aménagement la Norme BNQ (3019-190 Lutte aux ilots de chaleur urbains – Aménagement des aires de stationnement), en plus d’adopter sa politique du Stationnement, en juin 2016.

Les gestionnaires et les propriétaires montréalais sont eux aussi prêts à poser des gestes concrets pour offrir un environnement attrayant à leurs employés et à leurs clientèles. Des solutions innovantes, économiques et efficaces sont à leur portée et leur permettrait des économies et une meilleure gestion. Avec l’Attestation Stationnement écoresponsable, le Conseil régional de l’environnement de Montréal propose de guider leurs actions en offrant un suivi personnalisé et une grande visibilité.

L’attestation s’adresse avant tout aux propriétaires et gestionnaires de stationnement. Ceux qui possèdent ou opèrent des terrains privés et qui veulent innover en plus de privilégier le développement durable. Le site s’adresse aussi aux décideurs municipaux, qui pourront intégrer l’attestation à leur réglementation ou en reprendre ses éléments dans la révision de leurs règlements d’urbanisme et de leurs plans de déplacements.