Critères pour le stationnement écoresponsable

L’évaluation des candidatures de l’attestation Stationnement écoresponsable est basée sur les critères ci-dessous. Pour faciliter la collecte de données en vue de remplir le formulaire en ligne, vous pouvez télécharger les critères en format Excel en cliquant ici.

VOLET 1 : Lutte aux îlots de chaleur urbains et gestion de l’eau pluviale IconeVerdissement IconeGEP

  • Végétation : disposition et densité, ombrage fourni par les arbres, espace de croissance, mixité et choix des espèces
  • Biorétention : quantité et qualité de l’eau pluviale traitée sur place
  • Revêtement du stationnement : superficie des revêtements perméables et des matériaux de couleur pâle (à IRS élevé)
  • Dimensions des cases et des allées de circulation
  • Plan de gestion et de suivi des aménagements

VOLET 2 : Mobilité durable IconeMobDurable

  • Espaces piétonniers : chaussées désignées, trottoirs, apaisement de la circulation, accessibilité universelle
  • Espaces cyclables : nombre, qualité et emplacement des espaces de stationnement pour les vélos, liens cyclables sécuritaires
  • Transport collectif : présence et qualité des informations sur l’offre de transport en commun (panneaux, horaires…), incitatif dans la politique de l’entreprise
  • Cases préférentielles : personnes à mobilité réduite, autopartage, covoiturage, véhicules hybrides ou à faible émission, bornes de recharges pour les véhicules électriques
  • Gestion de l’offre : tarification du stationnement, offre adaptée à la demande, promotion des alternatives à l’autosolo

BONUS : Innovations IconeInnovation

  • Gestion : mutualisation ou partage du stationnement
  • Construction : optimisation de l’espace urbain (stationnement étagé ou souterrain), utilisation de matériaux écologiques, recyclés ou recyclables
  • Utilisations alternatives : mobilier urbain, aire de pique-nique, espace d’agriculture urbaine, installations ludiques et d’activité physique, marché temporaire…
  • Biodiversité faunique : présence de végétation mellifère ou fruitière, nichoirs ou cabanes pour oiseaux, ruches, conservation de la végétation existante…
  • Énergie : panneaux solaires, éoliennes, géothermie, réemploi de l’eau pluviale pour les besoins en eau non potable

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s